Q&R : Accès aux Écritures dans le monde 2022

Bienvenue dans notre nouvelle version des statistiques d’accès aux Écritures pour 2022 ! Nous avons apporté quelques changements dans la présentation et le formatage cette année, afin de rendre les statistiques plus faciles à comprendre et à utiliser.

Q : D’où viennent ces statistiques ?

R :Les présentations de l’Alliance Mondiale Wycliffe sur les statistiques mondiales d’accès aux Écritures sont établies chaque année à partir des données fournies via ProgressBible par les organisations de l’Alliance, SIL International, les Sociétés bibliques unies et de nombreux autres partenaires. Les données sont à jour au 1er septembre 2022 et sont basées sur les informations les plus récentes sur les utilisateurs de langue maternelle disponibles dans l’Ethnologue du SIL.

 

Q : Quel est le changement le plus notable dans la présentation cette année ?

R : Les langues n’ont pas besoin des Écritures. Les gens ont besoin des Écritures. L’objectif de la traduction de la Bible est de transformer des vies. Par conséquent, nous mettons l’accent sur le nombre et le pourcentage de personnes touchées par les mouvements mondiaux de traduction de la Bible, ainsi que sur le nombre de langues.

Selon les dernières informations disponibles dans l’Ethnologue du SIL, 7,36 milliards de personnes utilisent les 7 388 langues connues dans le monde. Cependant, les statistiques sur les utilisateurs de langues ont tendance à être en retard sur les statistiques démographiques réelles en raison des difficultés de collecte et de mise à jour des informations. La population mondiale devrait atteindre 8 milliards d’habitants d’ici novembre 2022. Pour des raisons de concordance statistique, nous avons utilisé le chiffre le plus petit de l’Ethnologue. Ainsi, les pourcentages de la population mondiale sont indiqués par « jusqu’à… » plutôt que par un nombre exact.

 

Q : Qui a besoin des Écritures dans sa langue maternelle ?

R : Chacun doit avoir accès à l’intégralité de la Bible dans une langue qu’il comprend clairement et qui parle à son cœur et à son esprit. Il s’agit généralement de leur langue maternelle, bien que certaines personnes grandissent en parlant plusieurs langues dans lesquelles elles peuvent facilement échanger.

 

Q : Dans quelles langues une traduction des Écritures est-elle nécessaire ?

R : Une partie des Écritures est disponible dans des milliers de langues, mais il en faut davantage. Le travail se fait en ce moment même pour bon nombre de ces langues. D’autres langues en sont aux premières étapes de leurs premiers projets de traduction de la Bible – ce qui signifie que les gens sont sur le point de recevoir les Écritures pour la première fois !

Un groupe distinct de 1 680 langues est appelé « Besoin que la traduction de la Bible commence ». Il s’agit de 128,8 millions de personnes ne disposant ni des Écritures ni d’un travail de traduction en cours, mais d’un besoin identifié.

 

Q : Pourquoi avoir changé le total des langues pour lesquelles on ne trouve « aucune trace des Écritures » ?

R : Comme cette catégorie était quelque peu vague, nous l’avons divisée en trois catégories plus spécifiques :

    • Travail initial en cours (mais pas encore de traductions des Écritures) ;
    • Besoin que la traduction de la Bible commence, et
    • « Pas d’Écritures, probablement pas de besoin ».

 

Q : Comment pouvons-nous dire que certaines langues n’ont pas besoin de traduction de la Bible ?

R : Depuis 1999, nombreux sont ceux qui, au sein du mouvement de traduction de la Bible, parlent de l’objectif d’« un projet de traduction de la Bible en cours pour chaque groupe de population le nécessitant ». Tous les peuples comptent pour Dieu, et chacun a besoin de la Parole de Dieu dans sa propre langue. 1 155 langues, avec 10,3 millions d’utilisateurs (environ un dixième de 1 %), sont considérées comme n’ayant pas besoin de traduction de la Bible. Dans la plupart des cas, les gens parlent une autre langue dans laquelle il existe déjà au moins une partie des Écritures. Même les langues utilisées par des centaines ou des milliers de locuteurs connaissent souvent une nette évolution, la génération suivante étant plus à l’aise dans une « langue de grande diffusion ». Parfois, leur langue maternelle disparait complètement de l’usage.

 

Q : Comment l’Alliance Mondiale Wycliffe s’inscrit-elle dans tout cela ?

R : Le monde évolue. Le monde a besoin du Christ et cela ne change pas. Les mouvements de traduction de la Bible dans le monde entier continuent de s’adapter de manière créative grâce à de nouveaux partenariats et à des innovations. Plus de 100 organisations de l’Alliance Mondiale Wycliffe sont au service de l’Église mondiale, participant à la mission de Dieu par la traduction de la Bible et les ministères connexes. Travaillant dans le cadre de partenariats communautaires, le personnel de l’Alliance contribue non seulement à la réalisation des objectifs liés aux Écritures, mais aussi à la production de ressources pour l’alphabétisation, l’éducation, la santé et d’autres objectifs communautaires en parallèle aux Écritures.

 

Pour en savoir plus sur le travail de l’Alliance Mondiale Wycliffe, consultez le site wycliffe.net.

Cliquer pour retourner à :
Statistiques sur l’accès aux Écritures 2022

09/2022 Philippines

Dans et à travers une petite communauté

Après près de 50 ans de travail de traduction, les Barligs dans la p...

Lire la suite

08/2022 Africa

Au Mozambique, la traduction apporte l’unité

Avant même qu’un seul verset ait été traduit, un projet de tr...

Lire la suite

07/2022 Philippines

Voyage au cœur de la traduction de la Bible

Voyage au cœur de la traduction de la Bible de l’Alliance mond...

Lire la suite