Les Camerounais déplacés trouvent du réconfort dans la traduction des Écritures

Une femme parlant pinyin regarde le Nouveau Testament nouvellement dédié lors de la cérémonie de dédicace.

Les locuteurs de la langue pinyin, déplacés par la crise sociopolitique actuelle dans le nord-ouest et le sud-ouest du Cameroun, disent avoir trouvé une nouvelle joie dans le Nouveau Testament en pinyin.

Les Nouveaux Testaments avaient en effet été entièrement traduits, imprimés et expédiés au Cameroun en 2018. Mais ils sont restés dans des boîtes, alors que les conflits politiques entre la minorité anglophone et la majorité francophone du pays ont dégénéré en conflit armé. Plus de 3 000 personnes ont été tuées et au moins 437 500 autres ont été déplacées par les troubles, selon les Nations unies et Human Rights Watch.

Parmi ces personnes déplacées, on compte une grande partie des 40 000 Camerounais dont la langue maternelle est le pinyin.

Comme la crise persistait, il est devenu difficile de distribuer le Nouveau Testament et d’organiser une dédicace dans une communauté pinyin. La plupart des locuteurs de cette langue vivent à des kilomètres de chez eux, dispersés dans des régions plus sûres du pays. L’attente du Nouveau Testament achevé est devenue plus frustrante lorsqu’ils ont su qu’il était à leur porte.

« Nous ne savons pas quand la crise va se terminer. Et les Bibles sont déjà disponibles », a déclaré le pasteur Samuel Fobot, président de l’Organisation inter-églises de Pinyin. « Nous ne pouvons pas continuer à les garder dans des boîtes. C’est pourquoi nous avons décidé de dédier et de distribuer la Bible en petits groupes, là où les locuteurs pinyins ont été déplacés, ou là où certains vivent naturellement ».

Le PDG de CABTAL, Emmanuel Keyeh (à gauche), présente le Nouveau Testament traduit au pasteur Samuel Fobot et à d’autres dirigeants de l’église pinyin

Le Nouveau Testament de Pinyin a été consacré le 30 août 2020, près de la capitale Yaoundé. Lynda Ngwafor, une locutrice pinyin qui a vécu dans cette région, dit que le Nouveau Testament est sa nouvelle source d’espoir.

« J’ai quitté Pinyin en 2018 lorsque la crise a dégénéré et je suis ici depuis deux ans », dit-elle. « La vie ici a été très difficile. Nous n’avons que peu ou pas de soutien. Cette Bible dans ma propre langue est maintenant ma seule source d’espoir. Je vais l’utiliser pour mon étude de la Bible. Je vais également télécharger et écouter la version audio, tout en partageant avec les locuteurs du pinyin qui n’ont pas encore appris à lire et à écrire dans cette langue ».

 

Plusieurs formats d’engagement

Cette dédicace intervient après 16 ans de travail soutenu par l’Association Camerounaise pour la Traduction de la Bible et l’Alphabétisation (CABTAL), en partenariat avec l’Organisation inter églises de Pinyin. Le projet a été financé par OneBook et Covenant Community Church près de Baton Rouge, en Louisiane (États-Unis).

Un représentant de l’organisation de développement de Pinyin explique aux pasteurs comment les haut-parleurs Bluetooth se connectent aux téléphones intelligents et jouent les Écritures audio.

La traduction a également été enregistrée et une version a été développée pour l’application YouVersion. Celles-ci ont été dédiées avec le texte imprimé et un dictionnaire Pinyin-Anglais/Anglais-Pinyin. Une nouvelle ère commence pour la communauté de langue pinyin, car des plans ont été élaborés pour l’engagement des Écritures. Pour aider les gens à écouter les Écritures, l’Organisation de développement du pinyin a mobilisé 7 millions de francs CFA (environ 12 500 dollars US) pour acheter de grands haut-parleurs Bluetooth, des cartes SD et des smartphones pour les 63 églises de la communauté. La YouVersion a été chargée dans chaque kit.

Une partie de l’argent a également été mise de côté pour financer de plus petites affectations dans d’autres régions accueillant des locuteurs pinyins déplacés, et finalement dans leur communauté d’origine lorsque la crise se terminera. En attendant, certains locuteurs pinyin ont demandé que des cours d’alphabétisation en langue maternelle soient organisés dans leurs nouvelles zones d’installation afin que davantage de personnes déplacées puissent également accéder aux Écritures.

Emmanuel Keyeh, le directeur général de CABTAL, a parlé pendant la dédicace d’un grand espoir pour le peuple pinyin.

« C’est la première fois que nous consacrons la version imprimée de la Bible, en même temps que la version YouVersion, ou la version électronique », a déclaré Emmanuel. « Nous l’avons fait en partenariat avec des acteurs de la communauté, dont la plupart sont à des kilomètres de leur communauté. Ces personnes sont soit installées en dehors de la communauté, soit déplacées à l’intérieur de celle-ci. Une chose dont nous sommes sûrs, c’est que même si nous nous consacrons à un groupe de personnes éloignées de la communauté, il est possible d’en consacrer d’autres dans certaines localités ciblées et même dans la communauté elle-même.

« Notre espoir est d’avoir un impact sur le peuple Pinyin, car la Parole de Dieu apportera la guérison à leurs cœurs, où qu’ils soient. »

 

Un impact de grande ampleur

Pasteur Samuel Fobot, président de l’organisation inter ecclésiale de Pinyin.

« Nous avons enfin consacré notre Bible du Nouveau Testament en pinyin dans son double format – imprimé et audio », a déclaré Kenneth Asobo, conférencier en pinyin et chef de l’équipe qui a organisé la dédicace. « Comme vous pouvez le voir, je suis très heureux. Cela signifie beaucoup pour moi, car cela me rapproche des Écritures. L’intimité de l’homme pinyin est dans sa langue maternelle, donc la Parole de Dieu a pénétré notre intimité. »

Pour sa part, le pasteur Samuel a parlé de sa joie lorsqu’il a reçu le Nouveau Testament de CABTAL.

« C’est un pouvoir qui nous a été donné. Nous sommes heureux que la Parole de Dieu nous soit parvenue dans notre langue maternelle », a déclaré le Pasteur Samuel, tenant sa copie du Nouveau Testament près de son cœur. Il a ajouté qu’un homme qui avait cessé de venir à son église est revenu plus tard quand ils ont commencé à utiliser les écritures en langue maternelle.

« Nos églises vont grandir car les gens seront inspirés à commencer à faire les choses différemment et nous voulons voir beaucoup plus de gens revenir dans nos églises », a-t-il dit. « De la façon dont elle a été faite, je peux porter la Bible dans mon téléphone. Même si je suis dans ma ferme ou dans la cuisine ou en me promenant, je peux écouter les Écritures ».

 

Histoire et photos : Isaac Genna Forchie au Cameroun

 

Les organisations de l’Alliance peuven télécharger les images de cette histoire.

Accueil, les équipes évènementielles doivent s’adapter aux annulations dues à la COVID

La pandémie ayant interrompu la plupart des voyages et des rassemblem...

Read more

L’histoire de Kennya

 » Tu dois parler à mon père «  En tant que jeune femme brésili...

Read more

Un village rom transformé

  par Jurek Marcol En 2017, l’Association Missionnaire Bib...

Read more