L’Équipe fait des progrès concernant les préoccupations de conseil

Une équipe spéciale s’occupant des préoccupations de conseil pour la traduction de la Bible a fait de bons progrès. Le Groupe de travail des consultants régionaux (ACT) est une nouvelle initiative de la région Asie-Pacifique de l’ Alliance Mondiale Wycliffe qui a commencé en avril 2020. Nous avons invité Barry Borneman, qui dirige cette équipe, à nous en expliquer davantage. Barry est le directeur adjoint des services du programme linguistique pour la région.

Une réponse à un dilemme

« La formation de ACT était une réponse à un dilemme qui avait été partagé par les dirigeants des organisations de l’Alliance en Asie-Pacifique depuis plusieurs années », a déclaré Barry.

Les trois préoccupations connexes exprimées étaient les suivantes :

  • Projets de traduction nécessitant une vérification par un consultant ;
  • Un manque perçu de consultants en traduction ; et
  • Une volonté de développer la prochaine génération de consultants.

Afin de comprendre l’ampleur du défi et de bien y répondre, l’équipe de direction Asie-Pacifique a d’abord recherché et rassemblé des informations pertinentes de chaque organisation de l’Alliance avec des projets linguistiques.

Barry Borneman s’adresse à un groupe de consultants en traduction lors d’une réunion Asie-Pacifique à Bangkok en 2018. Photo: Ling Lam

« La recherche a montré que certains pays étaient bien approvisionnés en consultants tandis que d’autres étaient désespérément en manque sans stratégie claire pour faire face à la pénurie », explique Barry. « En conséquence, l’ACT a été chargé d’être un catalyseur pour aider les organisations de l’Alliance à relever les plus grands défis. »

Le Succès dépasse largement l’anticipation

Barry explique ce que cela signifie pour ACT d’être un catalyseur. « Premièrement, il ne s’agit pas d’introduire de nouveaux programmes », dit-il. « Il est important de soutenir la stratégie de traduction existante des organisations de l’Alliance et de consolider ce qui fonctionne. » ACT, ajoute-t-il, est une réponse de la région de Wycliffe à un besoin ressenti, pas une réponse externe et internationale. « ACT est composé de consultants en traduction d’organisations de l’Alliance en Asie-Pacifique. La clé des réalisations d’ACT a été les connaissances et les liens locaux que les organisations de l’Alliance apportent ainsi que leur volonté de partager le leadership, l’expertise et les ressources. » Avec un certain enthousiasme, il s’exclame : « Les résultats ont largement dépassé ce que nous avions prévu ! »

Certaines activités catalytiques de base d’ACT sont :

  1. Initiative de soins aux consultants

La préoccupation était que certains consultants clés en traduction avaient eu du mal à effectuer leur travail en raison d’un manque de soutien financier personnel. ACT a accepté les recommandations des directeurs d’organisation de l’Alliance concernant les consultants clés qui se trouvaient dans cette situation. Six consultants de quatre organisations de l’Alliance reçoivent un financement supplémentaire par l’intermédiaire de Wycliffe Singapour. Cela s’est déjà avéré être un grand encouragement ainsi qu’une aide pratique.

  1. Vérifications par des consultants en ligne

Le Groupe de travail des consultants de la région a lancé une vérification pilote par des consultants en ligne avec les consultants Debbie Conwell (en haut à gauche, Australie), Grace Chou (en haut à droite, Taïwan), Shan (en bas à droite, Singapour) et l’équipe de traduction bilua. Photo : capture d’écran de Zoom

L’ACT se charge elle-même de réduire l’arriéré des vérifications par des consultants parmi les organisations de l’Alliance les moins dotées en ressources avec des projets de traduction. Alors que la pandémie persiste et que les voyages internationaux restent limités, les vérifications par des consultants en ligne pourraient changer la donne. ACT a entrepris une vérification pilote avec des consultants de Taïwan, de Singapour et d’Australie, ainsi qu’avec l’équipe de traduction bilua à Honiara, aux îles Salomon. Un rapport d’évaluation contenant des recommandations a été fait par ACT pour poursuivre ce projet. D’ici la fin de cette année, quatre phases de vérification par des consultants sur Zoom devraient avoir eu lieu, aboutissant à la publication de 1 Rois en bilua.

Autres lectures : Repenser le conseil : La pandémie accélère la vérification virtuelle

  1. Réunions de consultants en ligne

Le premier rassemblement de consultants de ACT sur Zoom en ligne a eu lieu en octobre 2020. Trente-cinq consultants et stagiaires de toute la région Asie-Pacifique se sont joints à l’événement, et il a été tellement apprécié qu’il s’est transformé en un événement bimensuel. Il offre des opportunités d’encouragement mutuel et d’apprentissage, et donne aux consultants un espace pour participer à quelque chose de plus grand que leur propre monde. Barry dit « Ces rassemblements sont importants parce que le sentiment d’appartenance est un élément si important pour rester motivé et dévoué à une cause. »

  1. Certification en hébreu biblique

En partenariat avec 4.2.20, une organisation de l’Alliance en Asie-Pacifique, l’institut des langues bibliques et de la traduction (IBLT – Institute for Biblical Languages and Translation en anglais) basé à Jérusalem propose un certificat en hébreu biblique en ligne. Plus de 50 membres du personnel de l’Asie-Pacifique y participent, avec un financement provenant de certaines organisations de l’Alliance dans la région.

IBLT offre en ligne un certificat en hébreu biblique pour plus de 50 membres du personnel des organisations de l’Alliance en Asie-Pacifique. Plus d’informations peuvent être trouvées sur leur site Web.

« Ceci change aussi la donne », dit Barry. « L’éducation est souvent restreinte en raison des coûts et de l’acquisition de la langue. Ceux qui n’avaient pas la richesse, l’anglais adéquat et la capacité de voyager et de consacrer des années à étudier dans le passé ont dû renoncer à leur opportunité. »

Le cours en ligne rend non seulement cette certification plus accessible, mais il aide également à renforcer les capacités locales au lieu que les équipes aient toujours à s’appuyer sur l’expertise des expatriés.

Répondre aux besoins

Barry est particulièrement satisfait de voir comment ACT répond aux besoins plutôt que d’imposer des agendas extérieurs.

« J’ai l’impression que ACT vise à éliminer certains de ces obstacles qui ont été identifiés depuis plusieurs années, mais qui sont devenus difficiles à surmonter », dit-il. « Lorsque vous les supprimez, les gens sont libres de créer leur propre élan. C’est comme ça pour nos consultants en traduction. Supprimez certains obstacles et créez de l’espace, puis ils redéfiniront leur avenir. C’est une meilleure façon de travailler que de conduire les gens dans la direction que vous pensez être la meilleure. »

Avec Barry, l’équipe de ACT se compose de trois consultants en traduction de Wycliffe Singapour, Wycliffe Malaisie et Wycliffe Taïwan, et Simon Wan et Tony Chan de l’équipe de direction de Wycliffe Asie-Pacifique.

« J’aime la diversité entre les organisations de l’Alliance, la quantité d’expérience qui nous est disponible et l’humilité sur la façon dont cette expérience est exercée », explique Barry. « Bien que je convoque ACT, je pense qu’il s’agit d’un leadership partagé et d’une responsabilité partagée. »

Pas de grands objectifs

Interrogé sur les objectifs de ACT, Barry dit « Je ne suis pas une personne qui pense que de grands objectifs audacieux sont utiles… Les grands objectifs suggèrent que nous avons le contrôle. Je ne pense pas que nous l’ayons. »

Ce qui surprend l’équipe, ajoute-t-il, c’est que même si ACT prend de petites mesures pour tester les eaux avec diverses activités, les résultats ont été beaucoup plus importants que prévu.

« S’il y a une raison à cela, je pense que c’est dans l’attente et l’écoute », dit Barry. « Nous avons saisi les opportunités qui n’ont pas été forcées. Il s’agissait de réponses à des obstacles qui avaient été identifiés par de nombreuses personnes pendant un certain nombre d’années et quand ils sont venus à notre attention à nouveau, nous avions la capacité de prise de décision, les ressources pour répondre et un fort sens de la direction du Saint-Esprit. »

Quelle est la prochaine étape ?

« Il suffit de trouver la prochaine chose qui fera la différence pour nos collègues ou organisations, et ensuite être fidèle en les soutenant pour saisir toutes les opportunités qu’ils ont », dit-il. « La fidélité et l’engagement commun valent mieux que des objectifs prédéterminés. »

 

Histoire : Ling Lam, Alliance Mondiale Wycliffe

Les organisations de l’Alliance peuvent télécharger les images de cette histoire

Accueillir le repos

Faisant partie de la création de Dieu, nous devrions nous reposer avec un cœur rempli d'appréciation, de satisfaction et de joie. Pendant la pandémie, certaines équipes interculturelles ont réussi à organiser leur retraite virtuelle avec succès.

Read more

Répondre au besoin, équiper les locaux

Afin d'atteindre les communautés linguistiques qui attendent toujours la Parole de Dieu, la tâche se trouve de plus en plus entre les mains des chrétiens locaux.

Read more

Vision, objectifs et l’Alliance

Message de Stephen Coertze, directeur général, A...

Read more