Diriger en temps de crise : Les leçons de Néhémie


Mũndara Mũturi est directeur exécutif associé pour les régions et directeur pour le développement du leadership. Il vit au Kenya.


La pandémie COVID-19 a secoué notre monde entier comme rien d’autre de mémoire d’homme. À quoi ressemble la mission du peuple de Dieu en de telles circonstances ? L’exemple de Néhémie est riche d’enseignements, surtout dans une crise comme la nôtre, où la charge d’informations n’a pas de frontières et où il est difficile de discerner à quoi prêter attention et comment agir.

Recueillir des informations crédibles

En temps de crise, les dirigeants peuvent être tentés (comme tout le monde) de se barricader et de rester en sécurité. Néhémie aurait pu le faire, car il vivait confortablement dans une forteresse loin de Jérusalem. Mais lorsque des visiteurs sont arrivés, il a cherché des informations fiables sur la situation dans son pays. « Ils m’ont dit :Les choses ne vont pas bien. … Ils sont en grande difficulté et en disgrâce. Le mur de Jérusalem a été démoli et les portes ont été détruites par le feu. » (Neh. 1:3)

Si Néhémie était vivant aujourd’hui, je pense qu’il aurait cherché des informations sur le COVID-19 auprès de sources fiables comme les agences gouvernementales et les agences multilatérales comme l’Organisation Mondiale de la Santé. Mais l’information seule ne suffit pas. Elle peut nous laisser craintifs et confus quant à la meilleure ligne de conduite à adopter.

Prier et mobiliser la prière

En tant que dirigeants, nous voulons agir quand une crise frappe. Le premier acte de Néhémie a été de faire part de ses préoccupations à Dieu : « Je me suis assis et j’ai pleuré. … Pendant des jours, j’ai pleuré, jeûné et prié le Dieu du ciel. » (Neh. 1:4) Brisé devant Dieu, il confessa ses propres péchés et ceux de ses ancêtres. Il a suivi l’exemple du roi David 500 ans plus tôt, qui a fait face à une crise en exprimant son angoisse dans la prière :  » Car un mal brûlant dévore mes entrailles, Et il n’y a rien de sain dans ma chair. Je suis sans force, entièrement brisé; Le trouble de mon cœur m’arrache des gémissements. Seigneur ! tous mes désirs sont devant toi, Et mes soupirs ne te sont point cachés.  » (Psaume 38:7-9) Esther, qui comme Néhémie a servi dans le palais d’un roi païen, a également mobilisé d’autres personnes pour prier et jeûner.

La communion de Néhémie avec Dieu ne lui a pas seulement permis de faire face à son chagrin. Elle lui a également permis d’évaluer la signification des informations qu’il venait d’entendre au sujet de Jérusalem et d’en discerner les implications pour lui-même.

Un Néhémie des temps modernes réaliserait rapidement qu’on ne peut compter sur aucune de nos forteresses modernes – plans, argent, pouvoir ou technologie – pour remédier à la situation. Le COVID-19 a montré que chacun d’entre eux était inadéquat. Néhémie nous encourage à prier et à exprimer notre confiance en Dieu et en sa capacité à calmer la mer et la tempête, ou à nous calmer afin que nous puissions les surmonter.

Communiquer et partager l’information

Au-delà du fait de parler à Dieu, Néhémie devait s’adresser à d’autres publics. Il a parlé au roi de la crise et des ressources dont il avait besoin pour y faire face. Ses faits étaient exacts et sa demande d’aide au roi était claire. Plus tard, Néhémie a communiqué sa vision et son remède aux anciens et au peuple de Jérusalem. Et il avait un message différent mais tout aussi clair pour l’opposition.

En plus de Dieu, quels sont les autres publics avec lesquels vous devez vous engager ? Qui sont les personnes touchées par la crise, ainsi que celles qui peuvent vous aider : le personnel, leurs familles, les églises, les responsables de la santé, les autres agences et ceux qui ont un intérêt dans votre organisation ? Chacun peut avoir besoin d’un canal de communication différent, mais tous ont besoin d’informations pertinentes, transparentes, honnêtes et rassurantes. Cela permet de dissiper la peur, de renforcer la confiance et l’espoir, de fournir des conseils et des orientations et, en fin de compte, de sauver des vies.

En tant que contemporains de Néhémie, nous devons communiquer ce que font nos organisations pour faire face à la situation, indiquer où les gens peuvent obtenir de l’aide et leur faire savoir quand et comment obtenir des informations actualisées.

Être disponible et accessible

Parce que Néhémie a travaillé aux côtés du peuple pour reconstruire les murs de Jérusalem, il a obtenu des informations de première main sur une attaque ennemie imminente. Il a immédiatement mobilisé les nobles et le reste du peuple avant que l’attaque n’ait lieu : « Ne les craignez pas! Souvenez-vous du Seigneur, grand et redoutable, et combattez pour vos frères, pour vos fils et vos filles, pour vos femmes et pour vos maisons! » (Neh. 4: 14) Le dernier verset du chapitre 4 est instructif pour les dirigeants : « Pendant ce temps, aucun d’entre nous… n’a jamais retiré ses vêtements. Nous avons toujours porté nos armes avec nous, même lorsque nous allions chercher de l’eau. »  (Neh. 4:23) Son engagement visible est devenu une source d’inspiration pour la communauté.

En pleine crise, il est fréquent qu’une crise secondaire se produise. Parce que Néhémie était accessible au peuple, il a appris que les puissants opprimaient les pauvres au milieu d’eux : « Je me suis élevé contre ces nobles et ces fonctionnaires. Je leur ai dit : « Vous faites du mal à vos propres parents en leur faisant payer des intérêts lorsqu’ils empruntent de l’argent ! Puis j’ai convoqué une réunion publique pour traiter le problème ». (Neh. 5:6-7) Néhémie a donné au peuple confiance et sécurité, sachant qu’il était disponible et accessible, et qu’il traitait les problèmes ouvertement.

Néhémie a reconnu combien il est important que les dirigeants soient visibles et ne se cachent pas en temps de crise. Bien qu’il ne nous soit pas possible de marcher dans les couloirs de nos bureaux d’organisation pour le moment, quels autres moyens pouvez-vous prendre pour vous rendre visible et accessible à ceux que vous dirigez – pour surveiller leur santé et leur bien-être, pour leur offrir des encouragements et des conseils, et pour les assurer que vous êtes avec eux dans cette situation ?

Des ressources disponibles pour faire face à la crise

Pour rétablir Jérusalem, Néhémie se rend compte qu’il doit mobiliser des ressources pour relancer l’économie de la ville et garantir sa défense. Il repeupla la ville en tirant au sort parmi les Juifs vivants ailleurs et réaffecta des Lévites de Juda pour qu’ils vivent avec la tribu de Benjamin.

De nos jours, le COVID-19 nous a réduits à notre seul dénominateur commun : notre humanité. Aucune culture ni aucune classe n’a été épargnée. Elle a contaminé les travailleurs journaliers à Delhi et les dirigeants mondiaux dans les lieux de pouvoir, les titrés et les sans titre, ceux qui ont une éducation académique et ceux qui n’en ont pas. Lorsque nous, en tant que dirigeants, nous nous souvenons de notre humanité commune, nous accordons plus de valeur aux personnes avec lesquelles nous travaillons qu’aux atouts de notre organisation. Il se peut que nous devions dépenser de l’argent pour sauver des vies et protéger la dignité humaine. En tant qu’Alliance, cela peut signifier déplacer les personnes et les ressources financières là où elles sont le plus nécessaires. Il en résultera un renforcement de nos liens en tant qu’Alliance d’organisations au service de la traduction de la Bible.

Conduire les gens à Dieu

Enfin, en temps de crise, Dieu confie aux dirigeants la responsabilité de conduire les gens vers lui. Une fois les murs reconstruits, Néhémie s’est associé à Esdras pour concentrer l’attention sur la reconstruction du peuple et le ramener à Dieu. La Torah a été lue publiquement et interprétée pour que chacun puisse la comprendre, ce qui a entraîné un réveil à la Porte de l’Eau.

Cette période de crise de COVID-19 pourrait-elle nous appeler à diriger nos organisations et l’Alliance pour faire l’expérience d’un réveil et d’un nouveau dévouement à Dieu ?


Pour une réflexion

  • Quelles sont les sources d’information auxquelles vous prêtez le plus attention ?
  • Est-ce généralement trop, trop peu ou juste ce qu’il faut ?
  • Que faites-vous avec les informations que vous recueillez chaque jour ?
  • Comment allez-vous vers Dieu avec ce que vous entendez et ressentez ?
  • À qui avez-vous besoin de parler régulièrement, et à quel sujet ?
  • Comment communiquez-vous avec ceux que vous dirigez ?
  • Comment votre organisation pourrait-elle avoir besoin de réorienter ses ressources pendant cette crise ?
  • Que signifie rendre un témoignage fidèle au Christ en ce temps ?

Un village rom transformé

  par Jurek Marcol En 2017, l’Association Missionnaire Bib...

Read more

La pandémie incite à l’innovation en matière de conseil

Alors que la traduction de la Bible a toujours été un processus en f...

Read more

L’Alliance accueille un nouveau directeur exécutif

Le mercredi 3 juin 2020, Dr. Stephen Coertze a assumé le rôle de dir...

Read more